L’étude CKD-REIN résulte d’une collaboration de nombreux partenaires publics et industriels qui ont participé à sa conception. Cette approche innovante, associant de nombreux domaines d’expertise, conduit à ce projet multidisciplinaire sans précédent qui permettra de répondre aux questions de recherche et de santé publique posées par la maladie rénale chronique.

 

Partenaires publics

Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

http://www.inserm.fr/

Université Paris Sud

http://www.u-psud.fr/

Agence de la Biomédecine

http://www.agence-biomedecine.fr/

CHU Hôpitaux de Bordeaux

http://www.chu-bordeaux.fr/

Université Jules Verne de Picardie

http://www.u-picardie.fr/

 

CHU Amiens Picardie

http://www.chu-amiens.fr/

Biobanque de Picardie

http://www.biobanque-picardie.com/

Etablissement Français du Sang

http://www.dondusang.net/

CHU de Nancy

http://www.chu-nancy.fr/

Hospices civils de Lyon

http://www.chu-lyon.fr/

Université Jean Moulin de Lyon

http://www.univ-lyon3.fr/

Centre National de Génotypage

http://www.cng.fr/

Arbor Research Collaborative for Health

http://www.arborresearch.org/

 

 

Financeurs publics

PHRC 2010

 

  http://www.social-sante.gouv.fr/

 

                        

Lauréat de l’appel à projets Cohortes Investissement d’avenir en 2011

 http://www.agence-nationale-recherche.fr/investissementsdavenir/

 

  

Partenaires privés

Grâce à l’implication d’Inserm Transfert, la filiale de l'Inserm dédiée à la valorisation, un nouveau type de partenariat public/multi-privé a été mis en œuvre dès la préparation de CKD-REIN assurant la pérennité financière du projet tout en garantissant la valeur scientifique et l’indépendance des recherches académiques et la transparence et l’éthique de l’utilisation des ressources (données et échantillons).

 

« L’avenir de notre système de santé naîtra de la convergence des priorités et des synergies de moyens mis en œuvre par les différents acteurs de santé publique. La construction du projet CKD-REIN est un témoignage vivant, unique, innovant qui marque d’un grand pas l’histoire des partenariats entre organismes publiques, structures de recherche, universitaires et industriels en France. Il réunit l’ensemble des compétences autour d’une grande mission de santé publique et ce, pour les besoins et intérêts des patients avec une maladie rénale chronique » Jean-Christophe Réglier (Amgen) membre du Comité industriel.

 

 

Dans le cadre du partenariat public-privé qui s’est monté en 2013, un certain nombre d’acteurs de l’industrie pharmaceutique ont soutenu la cohorte CKD REIN.

Le partenariat est encore en cours avec Amgen, Baxter, GSK, Fresenius, MSD, Lilly et Otsuka.